Reghin

Reghin

Reghin, unique par sa beauté et son histoire, est surnommée « la Cité des Violons » car les grandes salles de concert du monde entier résonnent des accords des violons qui y sont créés. Nés avec le talent de modeler le plus noble instrument musical, le violon, les luthiers – soient-ils Roumains, Hongrois ou Saxons (population d’origine allemande établie en Transylvanie aux XIIe et XIIIe siècles) – sont devenus célèbres grâce à l’art et à la sensibilité avec lesquels ils pratiquent ce métier.

Reghin est une ville qui mérite d’être visitée mais qui peut aussi être un point de départ de diverses randonnées dans les monts Călimani et Gurghiu ou pour visiter les attractions touristiques de la région : les grottes et le parc naturel de Calimani, le village balnéaire d’Andreneasa, ou encore « le Sommet du Seigneur », l’un des lieux touristiques le plus célèbre de la gorge de Mures.

Reghin se trouve à 5 km seulement en aval de la zone balnéaire d’Ideci et à 25km de la station thermale de Sângeorgiu de Mureș qui offrent des possibilités de traitement des maladies rheumatismales par leurs piscines aux eaux chlorurées de grande concentration.

Reghin peut également servir de point de départ pour la visite des quatre châteaux de la région : le château Kendy-Kemény de Brâncovenești d’un style Renaissance, le château Teleki dans le style Baroque de Transylvanie, le château de Ráckóczi Bornemisza de Gurghiu qui date du XVIème siècle, ainsi que le château de Lăpusna, bâti entre 1925 et 1926 et qui a appartenu aux rois de Roumanie jusqu’en 1949. Toujours à Lăpușna, on peut découvrir le Monastère St. Nicolas qui date de 1779, celui-ci étant une construction en bois qui abrite de nombreuses icônes du XVIIIème siècle.

La commune de Gurghiu, à 14 km de Reghin, fleurit début mai avec Poiana Narciselor (la Clairière des Narcisses), une zone protégée s’étendant sur une superficie de 3 hectares. La réserve naturelle de Gurghiu abrite aussi la Pădurea de Stejari Mociar (la Forêt des Chênes Séculaires), qui couvre une superficie de 48 hectares avec des chênes âgés dont l’âge varie de 400 à 500 ans.

Actuellement, dans la municipalité de Reghin, il y a 10 lieux d’hébergements de 2 et 3 étoiles, avec une capacité de 250 places.

Close Comments